Championnat du monde d’Enduro 2019 – Portugal

STEVE HOLCOMBE ET BRAD FREEMAN DOMINENT LE GP ENDURO

La petite ville de Valpacos a accueilli la deuxième manche du Championnat du Monde FIM d’Enduro GP qui s’est déroulée le week-end des 4 et 5 mai.

Le Motoclub US Prigoru a organisé une compétition de haut niveau ne laissant rien au hasard. Les trois tests spéciaux étaient situés à proximité du paddock: le Cross Test à l’intérieur du circuit de motocross, l’extrême dans le plus pur style portugais avec de nombreux blocs et un test technique et insidieux d’Enduro.

Le champion en titre Steve Holcombe a bien commencé le week-end portugais et a signé le meilleur temps lors du SuperTest de vendredi soir.

De plus, samedi, le pilote anglais du Beta Factory Enduro Team a immédiatement commencé à pousser fort et a enregistré de meilleurs temps absolus. Steve Holcombe a trouvé en Brad Freeman, pilote du Beta Boano Team, un rival difficile à battre. Les deux pilotes Beta ont épaté le public et au terme d’une longue journée de compétition (douze épreuves spéciales), Steve Holcombe est monté sur la plus haute marche du podium de l’Enduro GP tandis que Brad Freeman occupait la deuxième place.

La journée 2 s’est terminée sur un autre excellent résultat pour les pilotes Beta qui ont changé de position: Brad Freeman a en effet précédé Steve Holcombe. Ce résultat – ainsi que les deux victoires en E3 (Holcombe) et en E1 (Freeman) – affirme la domination du constructeur toscan. Avec 77 points, Steve Holcombe est le leader du GP d’Enduro et garde la table d’or juste devant Brad Freeman. De plus, les deux coureurs sont en tête de leurs catégories.

Bonnes performances également pour Benjamin Herrera dans les catégories E2 et Enduro GP. Le pilote chilien a pris la 11e place le jour 1 puis s’est amélioré dimanche avec une 9e position dans la catégorie Enduro GP et une 5e et 4e place dans la catégorie E2.

La petite ville de Valpacos a accueilli la deuxième manche du Championnat du Monde FIM d’Enduro GP qui s’est déroulée le week-end des 4 et 5 mai.Le Motoclub US Prigoru a organisé une compétition de haut niveau ne laissant rien au hasard. Les trois tests spéciaux étaient situés à proximité du paddock: le Cross Test à l’intérieur du circuit de motocross, l’extrême dans le plus pur style portugais avec de nombreux blocs et un test technique et insidieux d’Enduro.Le champion en titre Steve Holcombe a bien commencé le week-end portugais et a signé le meilleur temps lors du SuperTest de vendredi soir.De plus, samedi, le pilote anglais du Beta Factory Enduro Team a immédiatement commencé à pousser fort et a enregistré de meilleurs temps absolus. Steve Holcombe a trouvé en Brad Freeman, pilote du Beta Boano Team, un rival difficile à battre. Les deux pilotes Beta ont épaté le public et au terme d’une longue journée de compétition (douze épreuves spéciales), Steve Holcombe est monté sur la plus haute marche du podium de l’Enduro GP tandis que Brad Freeman occupait la deuxième place.La journée 2 s’est terminée sur un autre excellent résultat pour les pilotes Beta qui ont changé de position: Brad Freeman a en effet précédé Steve Holcombe. Ce résultat – ainsi que les deux victoires en E3 (Holcombe) et en E1 (Freeman) – affirme la domination du constructeur toscan. Avec 77 points, Steve Holcombe est le leader du GP d’Enduro et garde la table d’or juste devant Brad Freeman. De plus, les deux coureurs sont en tête de leurs catégories.Bonnes performances également pour Benjamin Herrera dans les catégories E2 et Enduro GP. Le pilote chilien a pris la 11e place le jour 1 puis s’est amélioré dimanche avec une 9e position dans la catégorie Enduro GP et une 5e et 4e place dans la catégorie E2.Félicitations au pilote français Anthony Geslin qui a conquis les deux troisièmes places de la classe E3.

L’équipe Beta Factory se rend actuellement en Espagne où aura lieu ce week-end la troisième manche du Championnat du Monde FIM d’Enduro GP à Saint-Jacques-de-Compostelle.

STEVE HOLCOMBE : «Le week-end a commencé de la meilleure façon avec la victoire au SuperTest. Honnêtement, j’ai été surpris par la victoire de samedi car ce genre de terrain dur n’est certainement pas mon préféré. Dimanche, j’ai rencontré des difficultés dans toutes les épreuves spéciales car je ne trouvais pas de lignes et de trajectoires alternatives et j’ai également commis une erreur dans le deuxième test Enduro qui m’a évincé de la victoire finale ».

BENJAMIN HERRERA : «Je suis content des résultats obtenus ce week-end. Le jour 1 j’ai raté la dixième place du GP d’Enduro mais j’ai réussi à m’améliorer le lendemain. Le ressenti avec la moto s’améliore de course en course et j’espère pouvoir bientôt monter sur le podium dans la classe E2. « 

Laisser un commentaire